Terra Scientifica, le Salon des Voyages qui ont du Sens !

Présentation complète :
Visiteurs et exposants

Entrée Gratuite :
Inscription en ligne

Programme intégral :
Retrouvez tous les acteurs


Terra Scientifica,
le Salon international des Sciences Participatives
et du Voyage Scientifique


Quand le Tourisme s’habille de ses plus nobles atours.

Les Sciences Participatives

Sciences Citoyennes, Recherche Participative, quesako ?

Les Sciences Citoyennes

C’est notre participation active à nous, citoyens, en incluant la science à la vie en général et à celle de la communauté humaine.
C’est la réappropriation de l’éducation par les citoyens, et leur implication dans les sciences, avec pour objectif la délégation des enseignements aux différents «  sachant  ».
Tout le monde possède un ou des savoirs (savoir, savoir-faire, savoir-être) à transmettre aux autres membres de la communauté (jeunes ou âgés)  : «  Un savoir se doit d’être transmis, gardé en secret, il ne sert à rien ni personne  » 
Les sciences viennent plus s’impliquer dans nos vies de citoyens et nous rendent service. Ex  : confort, maîtrise de l’impact de nos vies sur les autres vies environnantes, ou promulgation de la vie dans notre quotidien. 
C’est la mise en corrélation de la Recherche Scientifique avec la communauté de concitoyens que NOUS sommes.
En s’impliquant dans un projet de recherche communautaire en amont, dans son cours sa conclusion et sa promulgation, on s’oriente alors vers la «  Recherche Participative  ».

La Recherche Participative

L’approche et l’apprentissage se font par la pratique. Le fait de faire des expériences, et donc des erreurs est le cœur de l’activité de recherche. Le faire du début à la fin autour d’une problématique et d’un projet commun, est appelé Recherche Participative.
La Recherche Participative c’est aussi un questionnement perpétuel pratique et idéologique, une remise en question des résultats et la mise en parallèle de ces derniers avec les autres questionnements et résultats de recherche, ainsi qu’avec le réel.
Nous obtenons alors une grande satisfaction personnelle lorsque que l’on accompagne l’avancée d’une problématique et donc d’un projet. Nous rendons service à la communauté
De nouvelles voies de questionnements apparaissent au fur et à mesure de l’avancement de la recherche.

Les «  amateurs  » peuvent être aussi pertinents que les chercheurs professionnels car ils ont une approche passion et plaisir, et un parcours différent de celui de la recherche professionnelle, et viennent donc la compléter. L’implication des citoyens «  non-chercheurs  » apporte un point de vue complètement différent et non habituel dans les codes de la recherche. Pas d’enfermement dû à un environnement, ouverture d’esprit et d’idées du fait d’une certaine liberté car ils ne sont pas soumis à des objectifs annuels ou à une organisation de travail, nécessaire, dans la recherche professionnelle. c’est la raison pour laquelle aujourd’hui l’union entre la recherche professionnelle et les amateurs a de plus en plus de succès.

Partager un projet et des réflexions à plusieurs permet d’obtenir la richesse inégalable d’un travail en équipe.
«  Si 1+1 = 3, alors tout devient magie  ». Cela signifie qu’un travail et une implication forte en commun apporte plus qu’un travail personnel. C’est la magie de la création à plusieurs.
Donnez une autre pertinence à ce type de projets qui sont réalisés par les citoyens pour les citoyens et leur communauté.

Le Voyage Scientifique

Engagez-vous dans l’action !

Les voyages scientifiques sont ouverts à tous, pas seulement aux professionnels des sciences, c’est l’occasion de découvrir les sciences ou de s’y perfectionner. Dans des contrées lointaines mais aussi parfois plus proches que ce que l’on pourrait imaginer, ce n’est pas seulement un voyage en nombre de kilomètres mais surtout une aventure personnelle. C’est être acteur d’un projet de recherche et pas seulement consommateur. C’est aussi se réapproprier, découvrir ou redécouvrir son environnement.

De Darwin à aujourd’hui

Un des exemples de voyage scientifique les plus connus est celui de Charles Darwin. Invité à bord du Beagle pour tenir compagnie à son jeune capitaine, il va s’y faire le naturaliste dans une expédition principalement dédiée à la cartographie. Ses écrits vont faire de ce voyage l’un des plus retentissants dans l’histoire des sciences. Pourquoi ce ne serait pas votre tour  ?

S’évader

C’est souvent fuir la routine, prendre du temps pour soi dans un monde où tout doit aller vite. Le voyage scientifique est parfait pour cela car en plus de brisé le train-train, il donne aussi à manger à l’esprit et permet de réfléchir à de tout autres sujets que ceux du quotidien.

Être utile

Le voyage scientifique c’est un tourisme qui permet de rendre son évasion encore plus utile, pour soi car on s’enrichit des rencontres avec les populations locales, les contacts avec les scientifiques. Mais aussi pour la recherche, c’est participer à une action qui perdure et va perdurer même après notre retour. Et enfin c’est utile pour tous car notre entourage va bénéficier de notre expérience scientifique et avant tout humaine. 
De plus pour certaines destinations, il peut y avoir une dimension humanitaire, en aidant par exemple les populations locales par l’apport de technologie et de pratique.

Revenir

On ne revient jamais vraiment d’un voyage scientifique, en tout cas pas comme au départ  !
Revenir avec des souvenirs de rencontres inoubliables, des idées plein la tête, des envies d’essayer des pratiques citoyennes, écologiques… Au retour on redécouvre le quotidien sous un nouvel œil. 
Revenir c’est aussi faire rêver les gens par nos récits, et que serions-nous sans les rêves  ?

Projets Internationaux

Les problématiques posées sont la préoccupation de tous, et ne se cantonnent pas aux territoires dont nous sommes issus. La collaboration internationale sous l’impulsion de l’Organisation des Nations Unies autour de ces sujets est un paramètre important de leur réussite. Les projets de Recherche Participative sont donc souvent délocalisés et menés de concert dans différents lieux par différents groupes. 

C’est l’occasion pour NOUS tous de découvrir de nouveaux modes de vie, de fonctionnement, et de façon de faire. Cette diversité amène une richesse certaine à l’ensemble de ces projets. L’Europe, l’Asie centrale, l’Amérique du Nord, l’Afrique…tout les territoires sont concernés et travaillent ensemble à la recherche de solution adaptées aux problématiques posées  : Une nouvelle façon de voyager  !


La philosophie

Les thèmes d’avenir

L’avenir le confirmera surement mais il semble que l’on tende vers une implication de plus en plus active des participants dans les projets de recherche. En effet la recherche participative est en plein essor notamment dans les domaines de l’environnement avec par exemple, en France, le programme 65 millions d’observateurs portés par le muséum national d’histoire naturelle.En ce qui concerne les voyages scientifiques, les échanges avec les populations locales sont de plus en plus pris en compte, permettant un échange de savoirs et de pratiques. Cela peut donner une teinte humanitaire à certains projets, par exemple en aidant indirectement à mettre en place un tourisme vert alliant succès économique local et protection du patrimoine historique et naturel.S’inscrivant ainsi dans une démarche de développement durable, comme peut aussi l’être des projets de compensation carbone ou de lutte contre la désertification.Il est à noté aussi que l’on observe aussi une amélioration, qui doit perdurer, dans la prise en compte des handicaps sur toutes ses activités scientifiques.

Voyages futuristes

Le regard dans les étoiles on pense souvent à l’aventure spatiale qui attend encore l’humanité. Mais même en gardant les pieds sur Terre, il est de nombreux sujets qui sont résolument tournés vers l’avenir, que se soit par la protection et le respect des espèces et la prise en compte du développement durable pour une meilleure santé de notre planète, ou encore par l’accompagnement et l’utilisation des nouvelles technologies qui font de la science fiction de moins en moins une fiction.

Voyages dans le passé

En astronomie regarder loin c’est aussi regarder dans le passé, pour nous apporter de meilleures connaissances sur notre univers. La géologie elle nous apprend plus sur le passé de notre planète.Mais il ne faut garder à l’esprit que dans de nombreux domaines regarder ce qu’il se faisait dans le passé permet de trouver des solutions pour l’avenir. Par exemple, aujourd’hui on redécouvre des techniques de construction ancestrale en terre crue qui permettent une excellente préservation de la chaleur.

Ce qui vous attend de l’autre côté

  •   Concrétiser vos rêves, découvrir de nouveaux horizons, ressentir plaisir, bonheur et chaleur humaine, se sentir investi et important.
  •   La fierté de faire progresser la connaissance et d’éclairer un secteur obscur avec pour objectif le bien commun.
  •   Ces projets passionnants, car vous les aurait choisi, vous siéront. Votre implication sera forte, et donc pertinente.
  •   Découvrez une réflexion et une démarche intellectuelle nouvelle.
  •   Sentez-vous utile, soyez acteur, participez sur le terrain, réalisez-vous. Devenez fier de VOUS investir et donc de pouvoir demander à d’autre d’en faire de même, peu importe le moyen. Vous ressentirez la satisfaction d’avoir été utile.
  •   Vous vous sentez seul et perdu dans cette vision d’esprit  ? Venez-nous retrouver, à plusieurs nous sommes plus forts.


Pourquoi tout cela est-il possible ?

Les voyages scientifiques sont proposés de 7 à 77 ans ! Pourquoi et comment ?

Mener de véritables recherches scientifiques, sans être scientifique, c’est aujourd’hui possible pour les raisons suivantes :

  • Actions d’Education aux Sciences par la Pratique, depuis plus de 60 ans, au sein des associations de science, club d’électronique, association de nature, etc
  • Premières actions de Sciences Citoyennes dès 1992 (année de création de l’ONG Objectif Sciences International)
  • Invention par Thomas EGLI, en 2004, des séjours de recherche scientifique réelle pour tous et tous les âges, sur tous les types de voyages existants (classes de découvertes, voyages solidaires pour adultes, tourisme participative, camps de vacances pour enfants et ados, séjours linguistiques...) et clubs sciences, est alors inventée à ce moment-là ce que nous appelons aujourd’hui la Recherche Participative
  • De 2005 à 2008, la Communauté scientifique s’organise autour de ce concept, des formations sont chaque année données à de plus en plus d’encadrant-e-s, ayant à la fois la formation éducative et pédagogique, et à la fois la compétence scientifique et technique du domaine (à ce jour, plus de 1’000 hommes et femmes ont reçu ces formations, et les utilisent quotidiennement dans leur travail d’enseignant-e, d’animateur-trice de séjours, de guides de voyages...)
  • Depuis 2008, l’ONG Objectif Sciences International devient une fédération internationale de structures présentes dans le monde entier, qui répliquent et déploient les meilleurs pratiques de Sciences Participatives et de Recherche Participative
  • En 2011, l’ONG Objectif Sciences International obtient le Statut Consultatif Spécial auprès de l’ONU (ECOSOC) pour son action d’Education aux Sciences par la Pratique et de Recherche Participative au service de la Résolution des Objectifs du Développement Durable.

Les encadrant-e-s de ces séjours :

  • sont très souvent au ratio de 1 pour 4 ou 6 participant-e-s
  • sont à la fois scientifiques et pédagogues
  • se voient toute l’année pour améliorer les préparatifs et les animations
  • partagent leurs pratiques gagnantes, sur des temps tels que la Journée Pro-à-Pro du Salon international des Sciences Participatives et du Voyage Scientifiques, qu’est le Salon Terra Scientifica, ou lors de la Conférence annuelle internationale sur les Sciences Citoyennes pour le Développement Durable organisé tous les ans à l’ONU par Thomas EGLI.

5 bonnes raisons de venir au salon

  1. Se réconcilier avec les sciences  : si le passage à l’école vous a fait bouder les sciences, vennez-vous émerveillez de ce qu’il vous est possible de réaliser vous-mêmes, vous n’en reviendrez pas  !
  2. Découvrez des destinations de voyages incroyable, des thèmes de projet fabuleux  ; attention, prenez garde, vous allez réaliser de véritable projet de recherche dont vous aurez été rendus capables, vous risquez de ne plus vouloir arrêter  !
  3. S’orienter professionnellement, s’ouvrir sur des filières d’emploi  : public étudiant et public des lycéens.
  4. Œuvrer pour le futur. Venez trouver le Projet Solidaire qui VOUS correspond, sur lequel vous voulez vous investir. Changer le cours d’une vie, la vôtre ou celle de vos enfants
  5. Éveiller des passions qui deviendront peut-être une activité professionnelle un jour pour vos enfants. Comme pour plusieurs animateurs scientifiques et responsables de Programme de Recherche d’Objectif Sciences International, qui ont eu la chance de vivre des séjours de recherche participative ou un voyage scientifique dans leur jeunesse.